"Au nom d'un prêtre" 

Roman initiatique sur le droit d'aimer

Et si l’amour frappait à notre porte sans un bruit, sans prévenir.Pensez-vous que Manon répondrait oui ? Peut-être… Elle souhaite toutefois nous raconter son histoire, un peu comme celui de Cendrillon. Celui-ci se passe dans les temps modernes et le chevalier servant est un prêtre. Êtes-vous prêt à plonger entre complots, jalousies, morales, injustices et culpabilités. Je vous rassure, il y aura aussi des feux d’artifice, car ce qui fait la beauté de l’histoire de Manon, c’est son authenticité pour avoir osé ouvrir son cœur à un prêtre. De là, à renoncer à sa vie, le mystère reste ! Elle découvrira une église qui abuse de son pouvoir dogmatique sur ses fidèles.

 

Pourquoi ce roman? 

Roman tiré de mon histoire d'amour avec mon mari

Tu connais peut être mon histoire d'amour avec mon mari qui a fait la une des médias?

J'aimerais t'en parler un peu plus.

Mon mari et moi nous nous sommes rencontrés à l'église car il était prêtre.

Dès le départ, nous ne voulions pas voir l'amour entre nous : lui était prêtre et moi mariée avec 2 enfants.

Mais après 6 mois, nous étions face à une évidence, nous nous aimions.

Cette histoire qui a été un succès sur france 2 dans "ça commence aujourd'hui", sur RMC story avec Jean-Jacques Bourdin, dans "66 minutes inside", sur "balance ton poste", sur le journal de France 3, dans le magazine "Causette" et sur les journaux locaux de notre région a fait son succès par l'INTERDIT et "la love story" que les gens projettent sur nous.

J'ai reçu de très nombreux témoignages affectueux dans la rue quand on me reconnaissait ou par les réseaux sociaux pour me dire à quel point cette histoire les avait touchés.

Pourquoi? Car tout le monde rêve d'une histoire à l'américaine et là nôtre y ressemble.

Mais j'aimerais te montrer la face cachée de cette histoire. Ce que les médias ne disent pas.

Pour que nous puissions vivre cet amour, nous avons dû faire des choix difficiles car nous avons été rejéte de certains de nos amis, de membres de notre famille et bien sûr de l'Eglise (mais cela nous a arrangé).

Pour faire ce choix, j'ai affronté un long divorce difficile et la haine de mon ex-mari.

J'ai dû apprendre à accueillir les insultes, la méprise de ceux qui m'ont jugé.

Nous avons dû essayer de vivre notre amour en même temps que nous construisions notre famille avec mes deux enfants puis notre fille qui est née plus tard.

Nous avons dû oser quitter notre foi pour en trouver une plus vaste, plus universelle sur laquelle repose notre propre souveraineté où nous ne cherchons plus à l'extérieur de nous la magie. Car elle est en nous!

Pour cela nous avons dû apprendre à préserver notre amour, nous dire oui régulièrement, faire la part des choses, guérir nos blessures individuelles et collectives de couple.

Pour que cet amour soit juste, nous avons laissé la passion de côté pour vivre l'amour vrai : un amour sans attentes, un amour sans jugement, un amour où on accepte l'autre pour ce qu'il est, un amour où chacun à sa place de vivre ses rêves individuels. Un amour où nous avons creusé pour aller guérir les effets miroirs, un amour où nous avons choisi des projets communs qui n'enfermaient jamais.

Toutes ces années ont permis de nous apprendre le véritable amour.

Je suis toujours passionnée par mon mari. Pas pour le désir "attractif" du début. Non pour tout ce que nous avons osé dépasser en prenant chacun notre part de responsabilité, en osant nous remettre en question individuellement.

Je tenais à vous parler de cet amour inconditionnel qui est un choix, un travail sur soi, un retour à l'intérieur et qui malgré toutes les difficultés que nous avons traversé, me donne une force incroyable et un amour profond et libre envers celui que j'aime au quotidien.

Je te souhaite un chemin vers cet amour universel.

Je suis fière d'avoir parcouru ce chemin pour aujourd'hui oser être souveraine et avoir créer la 1 ère formation experte du féminin sacré.

  • Instagram
  • Black Facebook Icon
  • YouTube Social  Icon